fbpx
Proprio.immo
Transformer sa résidence principale en colocation

Pourquoi et comment devenir propriétaire colocataire ?

Pour vous, la colocation concerne uniquement les étudiants ? Détrompez-vous, de plus en plus d’actifs se laissent séduire par ce mode de fonctionnement. En effet, les hausses des prix immobiliers dans les grandes villes, liées à l’augmentation des impôts accroît énormément l’attractivité de ce mode de vie. Nous vous présentons donc l’intérêt et la manière de devenir propriétaire colocataire.

Réduire les charges de la résidence principale

Évidemment, pour la plupart des propriétaires colocataires, la raison principale de ce choix s’avère être les économies réalisées. En effet, les loyers versés par les autres occupants permettent de rembourser une partie des mensualités de l’emprunt ou sert de revenus complémentaires.

De même, le propriétaire colocataire peut aussi économiser sur ses factures d’électricité, d’eau et de chauffage. Il est également possible de partager la note de certains services comme Internet ou le streaming vidéo. Si vous le souhaitez, les économies ainsi réalisées peuvent-même être réinvestie pour améliorer votre confort. Vous pouvez par exemple recourir à une prestation de ménage.

Qui plus est, le coût de certaines taxes et contrats peut aussi être divisé entre les locataires :

  • La taxe d’habitation,
  • la contribution audiovisuel public,
  • la taxe sur les ordures ménagères,
  • la prime d’assurance.

Quoi qu’il en soit, nous conseillons fortement au propriétaire colocataire de rédiger un règlement intérieur et d’y récapituler les dépenses partagées. Ce document évitera les conflits en rappelant à chacun ses droits, mais aussi ses devoirs.

Le statut de propriétaire colocataire brise l’isolement

Avec le vieillissement de la population et la hausse des séparations dans les couples, de plus en plus de personnes souffrent d’isolement. Dans ce cadre, devenir propriétaire colocataire est un bon moyen de renouer du lien social. En effet, quoi de plus simple pour croiser des gens que d’habiter avec eux ?

En tant que propriétaire colocataire, vous possédez aussi l’avantage de choisir vos colocs. Vous pouvez donc décider de partager votre vie quotidienne avec des gens partageant vos passions. À vous donc les soirées pétanques ou les courses endiablées sur Mario Kart.

💡 Exonérer d'impôts ses revenus issus de la colocation
Dans le cadre d’une chambre louée dans votre résidence principale qui constitue également pour le locataire sa résidence principale, vos loyers peuvent être exonéré d’impôts. Pour cela, vos tarifs annuels de 2020 doivent être inférieurs à 190 euros en Île-De-France par m² sans les charges. Dans le reste de la France, le plafond est de 140 euros.

Comment trouver des colocataires pour sa résidence principale ?

Vous souhaitez mettre votre résidence principale en colocation ? Dans ce cas, plusieurs solutions s’offrent à vous pour trouver des colocataires. Tout d’abord, vous pouvez vous adresser à une agence immobilière. Celles-ci publieront votre annonce sur des portails immobiliers spécialisés et sur leurs sites. Selon la qualité de service, elles peuvent aussi se charger de filtrer pour vous les candidats. Évidemment, l’inconvénient de cette méthode est son coût.

Moins chère, la publication soi-même de son annonce sur une plateforme spécialisée nécessite de son côté du temps. De même, la plupart des sites vous demanderont de payer une certaine somme pour publier votre bien. Cependant, certains acteurs comme la Carte Des Colocs vous propose tout de même la mise en ligne gratuite de votre annonce.

Finalement, les réseaux sociaux sont aussi une solution pour rechercher des colocataires. En effet, de nombreux groupes dédiés aux colocations vous permettent de partager votre annonce. Ainsi, une simple recherche avec le mot-clé “colocation” sur Facebook vous permettra de découvrir de nombreuses communautés où présenter votre bien. Assurez-vous seulement que la page s’adresse à des potentiels colocs recherchant dans votre zone d’implantation 😉

➔ A lire aussi : Abattre une cloison : les erreurs à ne pas faire

Choisir ses colocs en tant que propriétaire colocataire

Inutile de préciser qu’avoir des revenus suffisant pour payer le loyer constitue le critère essentiel du choix d’un colocataire. Assurez-vous donc qu’il possède des moyens financiers suffisant pour assumer sa part. Dans le cas ou votre crédit serait en cours pour ce bien, son non-paiement risquerait en effet de vous mettre dans l’embarras pour rembourser vos mensualités.

Outre l’aspect financier, il est important que le courant passe bien avec vos colocs. Après tout vous êtes propriétaire colocataire : vous allez vivre avec eux tous les jours. Privilégiez alors une personne dont le mode de vie est compatible avec le vôtre. Par exemple, si vous aimez les grasses matinées du week-end, évitez la colocation avec un lève-tôt fan de tambour.

Pour en apprendre plus sur vos candidats colocataires, nous vous conseillons de rencontrer ces derniers physiquement. Toutefois, laissez votre tenue de policier au placard. Vous cherchez juste à en savoir plus sur leurs personnalités et modes de vie, pas réaliser un interrogatoire. Gardez en tête que le choix du coloc est réciproque.