fbpx
Proprio.immo

Quelle est l’utilité de la domotique dans un logement

Fantasme de science-fiction, la maison intelligente devient toujours plus réelle au fur et à mesure de l’évolution des appareils de domotique. Cette notion reste nébuleuse pour vous ? Dans cet article, nous vous définissons ce concept et présentons ces applications possibles.

Qu’est-ce que la domotique ?

Qui n’a jamais rêvé de se lever et voir son café fraichement préparé ? Grâce à la domotique vos espoirs de paresseux pragmatique deviennent réalité ! En effet, le but de l’habitation intelligente est de faciliter la vie de ses résidents. Pour cela, les appareils disposent d’une connexion permettant de centraliser leur gestion.

L’énorme avantage de cette liaison concerne la communication entre objets domotiques. Effectivement, ces derniers réalisent des ensembles de tâches en coopérant ensemble. Par exemple, vous pourriez programmer une alarme. À l’heure voulue, les volets s’ouvriront et la lumière s’allumera dans la chambre.

Concernant les technologies de communication, internet n’est pas la seule alternative. Vous retrouverez aussi des objets en infrarouges. Ceux-ci fonctionnent donc comme les télécommandes TV. Les ondes radios intègrent de même de nombreuses références. Moins répandue, le Bluetooth s’avère également être le moins sécurisé. Cette vidéo vous explique ce qu’est la domotique.

Les applications de la domotique

La domotique s’applique à de très nombreux domaines. Concernant le logement, trois usages principaux se démarquent. Tout d’abord, l’énergie. La maison intelligente vous permettra notamment de :

  • Programmer les horaires et intensités de chauffages.
  • Automatiser l’allumage de l’éclairage.
  • Déclencher l’ouverture des volets roulants.
  • Surveiller sa consommation électrique et d’eau.
  • Détecter les fuites dans les conduites

Très connue, la gestion de l’électroménager représente souvent le point d’entrée dans la domotique. Évidemment, le robot-aspirateur est un incontournable. Après avoir cartographié votre logement, il s’attellera au nettoyage de ce dernier. Côté lave-linge connecté, cet appareil vous offrira la possibilité de lancer une machine de n’importe où.

Finalement, la sécurité constitue un autre axe majeur de la domotique. En effet, de nombreux objets connectés vous transformeront en Big-Brother (ou en simple témoin impuissant des bêtises de votre chien). Par exemple, les caméras domotiques surveilleront votre nid douillet. En cas d’intrusion, leurs yeux d’aigles réaliseront un cliché du cambrioleur. Ils l’enverront ensuite sur votre smartphone.

➔ A lire aussi : La visite virtuelle : un outil puissant pour vendre son bien.

Les évolutions futures du marché

Pour l’instant, la domotique reste loin de ce que des séries comme Black Mirror ont imaginé. Par exemple, l’utilisation de la voix reste limitée. La plupart des objets se gèrent grâce à une application sur smartphone. Cependant, cette situation pourrait vite changer. Les assistants vocaux comme Google Home et Amazon Alexa se démocratisent.

Inexistant en Europe, les robots de maison commence à émerger en Asie. Véritables majordomes, ils gèrent la maison pour les propriétaires. Dans les faits, c’est une intelligence artificielle. Au CES 2018, l’entreprise taïwanaise EQL avait présenté Qubi. La machine allumait les lumières, nettoyait et surveillait la maison. Un conseil : éviter de regarder I, Robot en sa présence. Le film lui donnerait des idées douteuses.

Les avantages de la domotique

La domotique n’est pas toujours un luxe. Pour les personnes âgées et handicapées, cela représente une vraie aide. En effet, une limitation des déplacements améliore la qualité de vie de ces résidents. De plus, certains systèmes alertent les secours en cas d’incident. L’entourage vivant loin pourront aussi garder un oeil sur leur proche. Ce type d’appareil réduit donc l’angoisse des parties.

Généralement, une installation domotique augmente le prix d’une maison. En cas de revente, l’investissement n’est pas perdu. De plus, la présence de ce genre d’équipements intriguera. Il différenciera votre annonce des autres. Toutefois, réfléchissez aux appareils que vous souhaitez garder. Dans le cas d’une centralisation, vous devrez laisser l’appareil de gestion. Vous pourrez aussi le remplacer par un nouveau. Expliquez aussi le fonctionnement du dispositif à l’acquéreur avant de partir.

Dernier argument mais pas des moindres, les économies d’énergie. Une bonne installation domotique rendra votre logement moins énergivore. Évidemment, la réduction de frais diffère selon votre équipement. Sachez tout de même qu’un objectif de 15% est atteignable. Une maison intelligente peut notamment gérer les volets selon l’ensoleillement.

💡 Maisons intelligentes, propriétaires heureux
La domotique, réservée aux fainéants ? Pas du tout ! Cette dernière vise à accroitre la qualité de vie. La maison intelligente devient même un partenaire indispensable pour les personnes à mobilités réduites.

La maison intelligente et la sécurité

Parfois destinés à la sécurité, ces dispositifs peuvent nuire à la protection de votre logement. Effectivement, comme tous les appareils connectés à internet, les objets domotiques peuvent être piraté. Imaginons que vous possédiez un robot-aspirateur. Afin de nettoyer les pièces, celui-ci va cartographier votre habitation. Des pirates pourraient récupérer ces données pour un cambriolage.

Des entreprises privées pourraient aussi récupérer vos informations et les utiliser pour leur compte. Un vendeur de matelas pourraient connaître vos heures de sommeil. Pour cela, il lui suffirait de vérifier les horaires d’ouvertures et de fermetures de vos stores. Ainsi, il vous enverra des publicités concernant ses produits s’il estime que votre qualité de repos est mauvaise.

Plus sournois, un pirate pourrait détériorer votre quotidien. Ce dernier aurait notamment la possibilité d’allumer la lumière lorsque vous dormez. Pire, il pourrait diffuser des musiques d’Aya Nakamura. Toutefois, rassurez-vous, la lampe de chevet ne vous assassinera pas dans la nuit. Assurez-vous alors que vos produits disposent au minimum d’un mot de passe. Cela limitera ainsi les risques.

➔ A lire aussi : Créer une vidéo pour son bien : est-ce réellement pertinent ?

Les inconvénients de la domotique

Du côté de la compatibilité, celle-ci s’avère limitée. Effectivement, chaque fabricant dispose de son propre écosystème. Tous les produits domotiques ne fonctionnent donc pas entre-eux. Pour contrecarrer le problème, des boxs permettant la centralisation des objets ont vu le jour. Cependant, certaines marques refusent d’intégrer ces programmes. Afin de s’assurer de la communication des appareils, privilégiez l’offre d’un seul constructeur.

Autre souci de taille, les pannes. Imaginez posséder une serrure d’entrée domotique qui ne fonctionne plus. Vous seriez alors coincé dehors. Eh oui, même Iron-Man à l’air ridicule quand son matériel est en panne. Pour éviter cette situation, acheter des produits ayant aussi une activation physique. De même, choisissez des marques connues.

Une maison connectée peut vite coûter cher. Un écosystème complet est onéreux. En effet, la facture peut atteindre plusieurs milliers d’euros. Vivre dans le futur a un prix. La question énergétique se pose aussi. Un équipement fourni augmentera la facture électrique. Restez donc sélectif dans vos choix.

Ajouter un commentaire

Suivez-nous

Ne soyez pas timide, rejoignez nous !