fbpx
Proprio.immo
Augmenter chiffre affaire bureaux partagés

5 moyens d’augmenter la rentabilité de ses bureaux partagés

Activité en forte croissance, le secteur du coworking attire de plus en plus d’acteurs. Face à cette concurrence accrue, il est parfois difficile de rentabiliser son espace de bureaux partagés, notamment dans les grandes villes concentrant plusieurs de ces lieux. Afin de vous démarquer de vos concurrents, nous vous proposons donc une liste de 5 moyens utilisables pour se différencier.

Spécialiser ses bureaux partagés

Originalement, le but d’un espace de coworking est d’accueillir tous les indépendants et salariés nomades. Pourtant, réduire sa cible à un secteur d’activité précis peut aussi être une stratégie efficace. Effectivement, ce genre de lieu offre un partage des compétences cohérents ainsi qu’un réseautage de meilleure qualité. De même, votre offre répondra plus efficacement aux besoins de votre clientèle grâce à des services spécifiques à leur activité.

De nombreux espaces de bureaux partagés ont d’ailleurs choisi cette stratégie :

  • Avocap (avocat, implanté notamment à Paris),
  • Food Factory (culinaire, installé à Lyon),
  • Cowork’immo (immobilier, basé à Lyon),
  • Dot Parade (création, présent à Nantes),
  • Fontaine O Livres (rédaction, établie à Paris)

Cependant, tous les secteurs ne se prêtent pas à un espace de coworking spécialisé. Par exemple, la coiffure ne comportent pas assez de métiers différents. Les coworkers n’auraient alors aucune raison de coopérer. Au contraire, le travail d’avocat permet ce mode de fonctionnement. Effectivement, chaque membre du barreau possède une spécialité. Ils sont donc souvent amenés à s’entraider dans le cadre d’un dossier contenant des éléments qu’ils ne maîtrisent pas.

L’aménagement d’un espace de coworking

Accueillant des profils professionnels très variés, un espace de coworking doit pouvoir répondre à différents besoins. Pour cela, le lieu nécessite d’être réparti en différentes parties. Tirant leurs forces de leurs réseaux, ces surfaces abritent nécessairement des bureaux ouverts. Propices aux échanges, ils aideront vos coworkers à nouer des relations. Concernant l’équipement, de grandes tables créeront une ambiance conviviale. La création de petits îlots de 4 à 6 postes de travail disposant de cloisons favorisera également la convivialité tout en réduisant le bruit ambiant.

Bien que les espaces ouverts favorisent le relationnel, toutes les activités nécessitent régulièrement de l’intimité et du calme. Pour répondre à ce besoin, vous devez disposer de bureaux fermés. Grâce à eux, vos coworkers pourront passer des appels téléphoniques et discuter de sujets confidentiels sans être gênés ou déranger d’autres membres. Prévoyez donc une isolation phonique suffisante pour que ces espaces assurent parfaitement leur rôle.

Finalement, votre espace de coworking doit également disposer de surfaces détentes. En effet, les relations se nouent souvent hors du cadre du travail. Aménagez donc un réfectoire. De simples tables pour manger suffisent. Cependant, la présence d’équipements pour cuisiner sera appréciée par vos membres qui pourront laisser parler le Cyril Lignac en eux. Concernant les autres espaces pauses possibles, votre imagination est la seule limite. Vous pouvez proposer un coin sieste, une salle de sport ou une pièce de jeux. Ces endroits étant bruyant, essayez toutefois de les éloigner au maximum des bureaux.

💡 Proposer des pièces atypiques
Outre les bureaux et espaces détentes, vous pouvez aussi proposer des espaces professionnels plus atypiques. Par exemple, la présence d’un studio photo attirera les photographes à la recherche d’un lieu pour réaliser des shootings. De même, les professionnels vendant des produits pourront l’utiliser pour les photographies illustrant ces derniers.

Disposer d’une décoration atypique

Proposer un aménagement intérieur efficace est une bonne chose, mais n’est pas suffisant. Effectivement, la décoration joue également un rôle important dans l’attrait d’un espace de coworking. Qui voudrait travailler dans un endroit ressemblant au vieil appartement de son arrière grand-mère ? Premier élément visible de vos bureaux partagés, votre déco pèsera alors fortement sur la décision des visiteurs d’adhérer ou non à votre structure.

Concernant la peinture, appuyez-vous sur des couleurs chaudes tels que le jaune, l’orange et le rouge. En effet, ces dernières ont un impact positif sur le moral des personnes. Vos coworkers trouveront donc vos locaux plus accueillants. Au contraire, évitez le blanc. Un espace de coworking voyant défiler de nombreux visiteurs, cette couleur risque de rapidement se salir et conduire à nettoyer davantage vos pièces.

À propos du sol et du mobilier, utilisez des matières reflétant vos valeurs. Par exemple, si l’écologie vous tient à coeur, bannissez le plastique et offrez l’espace au bois, matière écologique et durable. Pensez toutefois à disposer de chaises et fauteuils confortables, les coworkers y passant plusieurs heures. De même, vos membres travaillant pour bonne partie sur ordinateur, des éclairages lumineux et l’implantation de prise garantira à ces travailleurs un certain confort.

➔ A lire aussi : 7 tendances déco à adopter chez-soi

Maîtriser sa communication

Une fois votre agencement terminé, votre espace de coworking est totalement prêt pour lancer sa communication. Tout d’abord, créer un site web vous permettra d’accroitre votre visibilité. La majeure partie des coworkers étant jeune, ils effectuent en premier lieu une recherche sur le net pour trouver des bureaux partagés. Vous devez donc disposer d’une vitrine sur la toile afin qu’ils soient informés de votre existence. Un site peut aussi faciliter la gestion de votre entreprise en permettant notamment aux clients de réserver une place en ligne.

Ensuite, les réseaux sociaux vous aiderons à humaniser votre marque. Ceci est important, car l’humanisation facilite la création d’un réseau. Or, l’infographie Bureaux à Partager identifie le réseautage comme le principal attrait du coworking. Bien que Facebook soit incontournable, d’autres plateforme s’avèrent plus adaptées à cette activité. Si vous disposez d’une décoration atypique, un compte Instagram s’avèrera un bon choix. Cependant, la plus pertinente reste LinkedIn. Rarement utilisé par les professionnels du secteur, LinkedIn constitue pourtant LE média où indépendants et nomades sont les plus actifs. Disposer d’un profil sur ce site vous permet donc d’atteindre directement vos prospects.

Finalement, n’oubliez pas la communication interne. En effet, la mise en place d’outils d’échanges internes permettra de faciliter l’entraide entre coworkers et la création de relations. Des solutions comme Skype, Trello ou Slack aident à créer une communauté et gérer des projets à plusieurs. Spécialisées dans les espaces de coworking, des plateformes tels que Cobot ou Optix simplifient le management de ce type d’activité tout en offrant des fonctionnalités de discussions entre membres. Dans cette vidéo, Nexity vous présente son expérience des espaces de coworking.

Organiser des évènements

Vos outils de communication étant en place, vous pouvez organiser des évènements afin d’alimenter vos réseaux en contenus. La tenue de conférences peut notamment susciter l’intérêt de personnes ne vous connaissant pas. Davantage collaboratifs, des colloques susciterons aussi des débats attirants sans le moindre doute des freelances dont le sujet impact le métier.

Pour un entrepreneur ou un salarié, l’acquisition de nouvelles connaissances est indispensable tout au long de la vie professionnelle. Or, qui de mieux placé qu’un espace de coworking hébergeant une multitude de compétences pour assurer l’organisation d’ateliers/formations ? En effet, vous pourriez solliciter l’un de vos coworkers spécialisé sur un sujet afin de former vos autres membres sur ce domaine. En plus d’attirer des nouveaux venus, vous renforceriez votre réseau.

Dédié majoritairement au travail, l’espace de coworking doit néanmoins aussi se tourner vers des évènements extra-travail. Ici, le but est de consolider le sentiment de communauté. Privilégiez donc les activités d’équipes. Par exemple, une bataille de pistolet tirant des balles en mousse tissera des liens entre coworkers. En effet, protéger la machine à café face aux zombies en manque de caféine rapproche toujours. Moins physique, un escape game permet également de faire connaissance dans un cadre détendu.

Ajouter un commentaire

Suivez-nous

Ne soyez pas timide, rejoignez nous !