fbpx
Proprio.immo
Estimer son logement

Comment réaliser l’estimation d’un bien ?

Débutant le processus de vente d’un bien, l’estimation joue un rôle primordial dans son déroulement. Vous cherchez à vendre et vous hésitez sur la façon d’estimer votre logement ? Pas de soucis, nous vous présentons les différents moyens d’évaluer votre propriété.

Estimer soi-même

Êtes-vous un Américain chauve, bénéficiant d’un doublage français douteux et tenant un magasin de prêts sur gage ? Si c’est le cas, vous connaissez un ami spécialiste des estimations immobilières. Demandez-lui alors de l’aide pour évaluer votre habitation. Cependant, nous vous conseillons tout de même de recourir aux services d’un professionnel. Ce dernier aura un avis sérieux et fiable.

Si tel Robinson Crusoé votre seul ami est un jour de la semaine, vous devrez vous débrouiller seul. Dans cette situation, il est nécessaire de prêter attention à plusieurs points. Prenez donc garde à :

  • Vous informer sur le marché local,
  • Tenir compte des environs,
  • Prévoir une marge de négociation,
  • Oublier le prix d’achat,
  • Écarter l’attachement sentimental au bien.

Estimation automatique

L’estimation automatique se trouve à mi-chemin entre la solution de l’agence immobilière et la démarche solitaire. Rapide et gratuite, elle permet de se faire rapidement une idée du prix de vente probable de votre logement. Cette fonctionnalité se base sur des algorithmes et ne vous donnera donc pas une évaluation totalement fiable. Effectivement, les robots ne prennent pas en compte certains critères.

Plus qu’obtenir une somme 100% fiable, la véritable utilité de cet outil est de surveiller l’évolution de la valeur de son bien. Même si elle n’est pas un reflet parfait de la réalité, une tendance se dégagera. Cela peut ainsi vous aider à choisir la période à laquelle vendre. Certaines entreprises, comme Agencimmo.com, vous proposent une évaluation automatique tout en ayant un service d’estimation “classique”.

💡 Analyser l'impact des changements dans l'environnement du bien
Nous vous conseillons si possible de réaliser plusieurs estimations automatiques espacées de quelques mois lors de changement majeurs (travaux, nouvelle ligne de transport en commun, etc) pour analyser l’impact sur le prix de votre habitation.

Le notaire, l’oublié de l’estimation

Officier public, le notaire est un passage légalement obligé pour certaines estimations. C’est le cas notamment dans les situations de divorces. Il connait donc parfaitement le secteur de l’immobilier. Grâce aux fichiers BIEN et PERVAL, ces derniers sont capables d’estimer un bien. En effet, ces bases de données regroupent le prix et les caractéristiques de tous les biens vendus en France.

Cependant, le notaire a rarement la fibre commerciale. Il est donc peu probable qu’il vous aide à maximiser la valeur de votre bien. Effectivement, il arrive parfois qu’un simple détail pèse grandement sur une vente. Par exemple, un simple changement de déco facilite la recherche d’acquéreurs pour une habitation. De nouveaux arguments changent aussi la façon de vendre. De petit studio sous les combles, votre surface devient idéale pour la location de vacances.

➔ A lire aussi : 7 clés pour vendre sa maison.

Le recours à une agence immo

Sans attachement au bien et prenant en compte tous les critères, l’estimation réalisée par une agence reste la plus réaliste. Présente localement, l’entreprise connait la situation du marché et ses spécificités. En outre, elle dispose aussi d’accès à des ressources uniquement disponibles pour les professionnels. Les données obtenues seront donc davantage précises.

De plus, l’agence immobilière réalise des visites physiques pour estimer les biens. En se déplaçant sur les lieux, le professionnel peut constater certains problèmes facilement corrigibles. Cet oeil avisé pourra donc évaluer votre logement à son plein potentiel. L’agence JDI Immobilier vous propose une estimation en moins de 24 heures dans la zone de la vallée de Montmorency.

L’estimation dans le cadre d’une succession

Dans le cadre d’une succession, l’estimation peut être différente de son homologue “classique”. En effet, certaines successions sont obligatoirement soumises à une évaluation réalisée par un notaire. C’est le cas par exemple lorsque l’héritage comprend un bien immobilier d’une valeur supérieure à 5 000 euros ou quand un testament entre époux existe.

Evalué au prix du marché constaté au moment de la mort du propriétaire, le bien immobilier peut toutefois bénéficier de plusieurs abattements. La plus connue concerne la résidence principale. En effet, si le défunt occupait le logement la plus grande partie de l’année, la déduction fiscale sera de 20%. Toutefois, le conjoint, partenaire pacsé ou les enfants mineurs devront occuper le logement. Cette vidéo résume pour vous les situations diminuant l’imposition de la succession.

Le cas particulier des biens professionnels

Les locaux professionnels disposent de certaines spécificités. Ces dernières déteignent évidemment sur l’estimation. La flexibilité est l’un des critères propres à ce type de bien. Un bâtiment avec de grandes surfaces ouvertes pouvant être réagencées en une multitude de bureaux verra son prix estimé croitre. Au contraire, un bien composé de plusieurs pièces fermées sans possibilité d’agencement bénéficiera d’une valeur réduite.

La présence d’intermédiaire est aussi un facteur clé. En effet, la plupart des entreprises n’achètent pas leurs locaux commerciaux mais louent. Les acheteurs de biens professionnels sont donc des investisseurs cherchant une acquisition à louer. Le prix estimé de votre bâtiment doit donc permettre à ces derniers de dégager un bon niveau de rendement. Pensez-y lors de votre estimation !

Ajouter un commentaire

Suivez-nous

Ne soyez pas timide, rejoignez nous !