fbpx
Proprio.immo
vente bien immobilier

7 clés pour vendre sa maison

Dans la vie d’un propriétaire, la vente d’un bien est toujours un moment stressant. L’éternelle peur de mal s’y prendre dans sa façon de communiquer est toujours présente. Nous vous présentons donc 7 points clés à connaitre afin de vendre votre maison dans les meilleures conditions possibles.

Les documents à rassembler

Avant de passer au processus de vente, il vous faudra récupérer des documents critiques pour la mise sur le marché. D’abord, vérifiez vos droits sur le bien que vous souhaitez vendre. En effet, certains statuts rendent une vente difficile, voire impossible. C’est notamment le cas des nus propriétaires. Un contrat d’usufruit permet à une personne d’utiliser et de percevoir les revenus d’un logement qu’elle ne possède pas. Le détenteur des murs devra alors s’assurer que l’usufruitier puisse bénéficier librement de l’habitation. La vente dans ces conditions est donc peu probable.

Ensuite, la loi oblige les propriétaires à réaliser certains diagnostics préalablement à toute vente. Selon l’ancienneté de votre bien, jusqu’à 9 documents peuvent être demandés :

  • L’état des risques et pollutions,
  • La superficie loi Carez,
  • Le diagnostic électrique,
  • Le diagnostic gaz,
  • Le contrôle de l’assainissement non collectif,
  • Le diagnostic termite,
  • L’état amiante,
  • Le constat de risque d’exposition au plomb,
  • Le DPE (performance énergétique).

Finalement, préparez les documents du dossier de vente. L’ensemble contiendra entre autres le titre de propriété, les plans (des pièces et du terrain), les diagnostics, les avis des taxes foncières et d’habitation, des photos (pour les annonces). Si votre bien se situe dans une copropriété, intégrez aussi les trois derniers procès verbaux d’assemblée générale ainsi que les relevés annuels de charges les plus récents. Le règlement de la copropriété et les coordonnées du syndic doivent également être inclus. Dans le cas d’une maison, le permis de construire, la déclaration d’achèvement des travaux, certificat de conformité et servitudes éventuelles s’ajoutent à la liste.

Vendre sa maison au juste prix

Pour estimer votre habitation au juste prix, pas besoin de Philippe Risoli ou de Vincent Lagaffe. Il est même envisageable d’estimer sa maison seul, bien qu’il soit préférable de recourir à un professionnel pour obtenir un prix réaliste. Effectivement, le principal problème de l’estimation en solitaire est le manque d’impartialité. Ayant un lien affectif avec leurs logements, les propriétaires ont tendance à déterminer une valeur supérieure à la réalité et ses prix de marchés. Mettez-vous donc dans la peau d’un visiteur et examinez votre propriété dans les moindres détails. Toutefois, n’oubliez pas votre environnement. Par exemple, un arrêt de bus éloigné diminuera l’attrait de votre résidence.

Des outils en libre accès comme les estimations automatiques vous aideront à contrebalancer ce manque d’objectivité. De nombreuses agences immobilières proposent gratuitement cette fonctionnalité sur leurs sites internet. Bien moins précises qu’une estimation classique, la version automatique permet cependant de dégager une idée générale. En suivant le prix donné par ce service, vous serez même capable de suivre l’évolution de la valeur d’un logement dans le temps. Ces informations en poche, à vous de décider la période idéale pour vendre.

Certaines bases de données comme Perval sont aussi alimentées par des professionnels. Bien qu’elle ne soit pas membre de la table ronde, elle vous rendra un fier service. Accessible librement et gratuitement, la banque d’informations regroupe les prix de toutes les transactions immobilières en France. De plus, elle est gérée par les notaires : la source est donc fiable. Perval vous permet donc de vous renseigner sur les prix du marché dans les environs. Votre estimation se rapprochera ainsi de la réalité, même si elle ne remplace pas la visite effectuée par un professionnel. En effet, chaque logement est différent et nécessite une expertise afin d’en tirer la meilleure valeur.

➔ A lire aussi : Comment réaliser l’estimation d’un bien ?

Mettre en valeur votre maison

Popularisé par les émissions TV immobilières, le home staging facilite la vente d’un bien. Cette méthode consiste à retravailler l’aménagement et la décoration intérieure afin de mettre en valeur son logement. Concrètement, il s’agit de rajeunir la déco (adieu les napperons de mamie) mais aussi de changer la disposition des meubles pour révéler les précieux m2 dissimulés. Il vous faudra donc dépenser un peu d’argent pour en gagner plus. Ces changements paraitront probablement anecdotiques à vos yeux mais ils sont efficaces. Ces derniers offrent aux visiteurs une projection facilitée dans votre maison. Ne sous-estimez donc pas la puissance d’un pinceau (après tout, vous êtes peut-être le Picasso des salles de bains).

Bien qu’il paraisse inutile de le préciser : nettoyez votre maison. Vos visiteurs viennent voir une propriété qu’ils souhaitent acquérir, pas découvrir la grotte des Gremlins. Un logement sale fera donc fuir vos clients potentiels qui ne manqueront pas d’en parler autour d’eux. En plus des visites, votre habitation doit aussi être propre lors de la réalisation des photos pour l’annonce. Encore une fois, la présence de saleté sera assimilée à un manque de sérieux. Hors, personne ne veut s’engager dans un acte aussi important qu’une transaction immobilière avec quelqu’un n’étant pas fiable. Le temps nécessaire à la vente sera alors allongée à cause d’un problème qui n’aurait pas dû exister.

Dernier conseil pour mettre son bien en valeur : soyez minimaliste. La réduction du nombre d’objets dans votre maison permettra de dégager de la surface au sol. La superficie disponible donnera l’impression d’être plus importante. De plus, certaines décorations nuisent à la projection des visiteurs. Par exemple, c’est le cas des photos de famille rappelant que l’habitation vous appartient. Rangez donc le cliché de tonton Gérard mimant des oreilles de lapins derrières vos enfants. Pendant que vous êtes dans les cartons, profitez-en aussi pour séparer ce que vous gardez de ce que vous jetez/donnez en vue de votre futur déménagement.

Vendre les environs de la maison

Une maison ne se compose pas uniquement de pierres mais inclut tout un environnement. Lors d’une vente, il est donc nécessaire de promouvoir les environs. En effet, ces derniers sont indissociables de la vie entre les murs. Les transports notamment, sont un facteur déterminant dans un achat immobilier. Si votre logement se situe à quelques pas d’un arrêt de bus/métro/poney express, valorisez-le. Les acheteurs préfèrent généralement payer plus cher leur demeure plutôt que perdre 20 minutes par jour à rejoindre une station. En ville, ce critère devient même vital, car peu de personnes possèdent leur voiture personnelle.

La présence de magasins et facilités est aussi un atout à valoriser lors d’une vente immobilière. Concernant les boutiques, ces dernières facilitent la vie des habitants à proximité. Encore une fois, cette affirmation est d’autant plus vraie en ville. Sans voiture, porter ses courses à bout de bras pendant 15 minutes est un périple que beaucoup de monde souhaite éviter. Derrière le terme “facilité” se cachent les installations utiles dans la vie quotidienne comme les établissements scolaires ou les bureaux de Poste. Pour une famille, ce critère peut s’avérer déterminant. Par exemple, la présence dans les environs d’une crèche pour le petit dernier pèsera lourdement sur la décision d’achat d’une maison plutôt qu’une autre.

Les activités locales doivent aussi s’intégrer à votre argumentaire de vente. Une superbe maison située dans un quartier aussi actif qu’un dimanche dans le désert risque de laisser ses visiteurs de marbre. Au contraire, un bien installé dans une zone dynamique où des sorties sont possibles le week-end renforcera son attrait. Si tel est le cas de votre logement, glissez donc une allusion aux évènements populaires près de chez vous dans votre annonce. Toutefois, si votre habitation est implantée dans un secteur tranquille, vantez le calme qui y règne.

💡 Vendre la maison mais pas que !
La vente d’une maison ne concerne pas uniquement le bâtiment en lui même. Il est nécessaire de vendre aussi les environs : transports en commun, services publics, commerces, activités locales.

Multipliez les canaux de communication

Afin de vanter les mérites de votre maison, vous devrez multiplier les supports de publications pour vos annonces. En effet, un nombre accru de supports vous permettra de toucher plus de clients potentiels. En premier lieu, pensez aux portails immobiliers : il en existe un grand nombre. Avant de choisir ceux sur lesquels publier, renseignez-vous sur le fonctionnement des plateformes. Certaines sont inaccessibles aux particuliers ou spécialisées dans un certain type de biens. Pensez aussi à jeter un oeil à la politique tarifaire du service. Selon le site, l’utilisation est gratuite, payante par abonnement ou mélange les deux avec une partie des fonctionnalités monétisées.

Bien que leur fonction première ne soit pas la vente, les réseaux sociaux constituent un canal de communication intéressant. Grâce à eux, vos annonces verront leur notoriété dopée. Utilisez donc vos comptes personnels pour publier votre communication. Vos amis et connaissances pourront ainsi partager votre publication avec leurs contacts. Facebook a d’ailleurs lancé une section de sa Marketplace uniquement dédiée à l’immobilier. En tant que particulier, les médias sociaux ont peu de chance de vous mener à votre client final. Cependant, la portée élargie offerte par ces derniers donneront lieu à un bouche à oreille dépassant les frontières du site. Ce sont ces prospects qui peuvent devenir vos acheteurs.

A l’heure du tout digital, n’oubliez pas les supports physiques comme les affiches dans les commerces ou le panneau immobilier. Ces présentations donnent accès à des prospects intéressants de par leur présence locale. De plus, elles permettent de toucher des personnes n’ayant pas Internet ou ne recherchant pas encore activement un autre logement. Une nouvelle fois, le phénomène de bouche à oreille qui suivra augmentera la visibilité de votre maison. Il est même possible de réunir digital et matériel en dur grâce au QR Code. Intégrés à vos affichettes, ils conduiront directement à votre annonce sur la toile.

Les créations graphiques et textuelles

Afin d’alimenter vos canaux de communication, créez des visuels. En effet, l’immobilier est un secteur où la vue joue le rôle déterminant. Évidemment, les photos sont le premier contenu auquel penser. Une annonce immobilière sans cliché est impensable à notre époque. Toutefois, une simple image est tout aussi inimaginable : elle doit être de qualité. La norme minimale de nos jours est donc la haute définition. En termes d’équipements, un simple téléphone portable moderne suffira pour obtenir un résultat convenable. Par la suite, vous pourrez également recourir à la retouche sur ordinateur afin d’effacer les défauts.

Concernant la vidéo, privilégiez la visite virtuelle à YouTube. La plateforme favorise plutôt le contenu visant le divertissement et se révèle moins adaptée à l’immobilier. Au contraire, une visite 360° rentre en parfaite harmonie avec la vente d’une maison. Cette dernière permet à un internaute de visiter un logement de fond en comble comme s’il était présent physiquement sur les lieux. Pour l’acheteur potentiel, la capacité à se projeter dans l’habitation est facilité. De votre côté, cela signifie moins de visites physiques à organiser. Bien que raréfiées, ces dernières amèneront uniquement des prospects qualifiés.

Le texte de l’annonce doit aussi être soigné. Bien que l’internaute passe 2/3 du temps sur l’image, il cherchera des informations dans l’écrit pour conforter son coup de coeur. Décrivez-y donc votre logement mais aussi son environnement dans des phrases courtes et compréhensibles. Comme tout contenu sur la toile, évitez les fautes d’orthographes qui décrédibiliseraient votre communication. Ajoutez aussi un peu d’humour si vous le souhaitez, cela rendra votre publication originale mais prenez garde à ce qu’un comique célèbre ne vole pas vos blagues.

Recourir à une agence immobilière

À la vue de toutes ces étapes à réaliser, vous avez peut-être abandonné l’idée de vendre votre maison ? Pourtant, vous pourriez recourir aux services de l’agence tous risques immobilière locale. Cette dernière gèrera de A à Z la mise sur le marché de votre maison à votre place. Grâce à l’accès à des données et des outils professionnels dont elle dispose, la vente de votre bien sera aussi accélérée. De plus, la portée de votre annonce sera accrue par rapport à une communication gérée soi-même. Effectivement, l’entreprise publiera votre logement sur son site internet mais également sur ses propres réseaux sociaux. Selon une étude des MeilleursAgents, les ventes immobilières passant par un pro sont 2,5 fois plus efficaces que seul.

Une fois l’acquéreur trouvé, il vous faudra encore passer l’épreuve de la négociation. En effet, le prix demandé et la somme finale sont rarement égales. L’acheteur cherchera à réduire au maximum le prix alors que vous souhaiterez vendre à la valeur la plus élevée. Une troisième partie servant d’intermédiaire facilitera alors grandement les échanges. Devenu négociateur, l’agent immobilier vous évitera de voir votre bien pris en otage durant un processus d’entente se déroulant sur plusieurs semaines. L’agence immobilière vérifiera aussi la solvabilité du prospect pour anticiper toutes mauvaises surprises.

Dans le cas d’une vente urgente, un mandat exclusif confié à une agence immobilière vous assure de vendre votre maison dans un temps record. Ce type de contrat délègue la mise sur le marché de votre bien à une seule entreprise pendant une période définie. En contrepartie, le logement bénéficiera d’une implication élevée et d’une communication importante. De plus, les acheteurs potentiels ne verront qu’une seule annonce avec un contact unique. Une multiplication des formats et des coordonnées éveillera les soupçons.

Ajouter un commentaire

Suivez-nous

Ne soyez pas timide, rejoignez nous !