fbpx
Proprio.immo
Investir dans un parking

Les places de parking, un investissement facilement accessible

Malgré les politiques urbaines cherchant à réduire leur utilisation, les voitures restent les reines de la ville. Face aux difficultés toujours plus nombreuses pour se garer, les places de stationnement constituent un excellent investissement. Nous vous expliquons donc pourquoi investir dans une place de parking se révèle souvent une bonne affaire.

Un investissement financièrement accessible

Accessible à un prix relativement réduit, les places de stationnement constitue souvent le point d’entrée dans l’investissement immobilier. En effet, le site Monsieur Parking estime que le ticket d’entrée pour une place de parking dans le XVIIe arrondissement de Paris atteint en moyenne 29 392€. Pour la même valeur et dans la même secteur, vous pouvez devenir l’heureux propriétaire d’un… 3 m². De quoi abriter un lit de camp ou votre Smart.

De même, les coûts d’entretien sont quasi-inexistant pour une place de stationnement. Effectivement, vous n’avez quasiment aucune rénovation à réaliser, hormis un rafraîchissement du marquage de manière épisodique. Mise à part votre dépense initiale, vous évitez ainsi des frais importants pour assurer le bon fonctionnement et la conformité à la législation de votre bien.

💡 Le box, plus intéressant mais davantage onéreux
Bien plus sécurisé qu’une place de parking ouverte, le box a tendance à séduire davantage les locataires tout en se louant plus cher. Cependant, ce type de stationnement vous coûtera plus d’argent à l’acquisition qu’un stationnement en plein air.

Le parking, un investissement très rentable

En plus d’un prix d’achat relativement bas, une place de stationnement vous permet souvent de dégager un rendement important. Effectivement, le Parisien rapporte une rentabilité moyenne de 5,64% en Île-De-France. À titre de comparaison, le rendement locatif moyen à Paris atteint péniblement les 3,4%, miné par l’encadrement des loyers.

Évidemment, ne vous attendez pas à des loyers aussi élevés que le locatif résidentiel. D’après Bien Ici, une place de parking à Paris se loue entre 100 et 250€ par mois. Dans le reste de la France, le revenu mensuel moyen de ce type d’investissement se situe plutôt entre 50 et 130€. Vous l’aurez compris, la capitale s’avère bien plus rentable que la Province. Votre rentabilité dépendra notamment :

  • du type de stationnement (box, voirie, sous-sol),
  • de la ville et du quartier d’implantation,
  • du taux d’intérêt de votre prêt,
  • de la demande locative locale.

Une gestion réduite au minimum

Simple surface où garer un véhicule, une place de parking nécessite une gestion bien plus simple qu’un logement. En effet, les dégradations liées à l’usure et à l’utilisation par le locataire sont très limitées. Vous évitez ainsi les travaux onéreux. De même, les interactions avec vos preneurs sont rares, surtout dans le cas d’un stationnement en plein air. Vous pouvez donc acheter un bien très éloigné de votre logement sans que l’affaire devienne trop complexe.

Concernant l’administratif, celui-ci est réduit au minimum pour les places de parking. Effectivement, l’accord peut être oral (même si nous vous conseillons de garder une trace écrite). De plus, la loi vous dispense aussi de définir une durée de contrat. Finalement, la législation vous permet aussi de fixer librement le prix de votre loyer. Ce dernier atout devient encore plus séduisant dans les villes comme Paris où les tarifs des locations résidentielles sont limités par le dispositif de l’encadrement des loyers. Cette vidéo vous récapitule tous les avantages et les inconvénients d’investir dans une place de stationnement.

Dans quels secteurs investir dans un parking ?

Bien que les places de parking se différencient sur de nombreux points, ils partagent une contrainte phare : l’emplacement fait le prix. En effet, votre loyer dépendra énormément de la localisation de votre stationnement. Pour une rentabilité maximale, nous vous conseillons d’investir dans une zone densément peuplée avec des besoins d’emplacements où se garer.

Dans ce cadre, évitez les petites villes bénéficiant de nombreux stationnements. De même, renseignez-vous sur le secteur où vous souhaitez investir pour vous assurer une bonne acquisition. Par exemple, la présence d’un centre commercial disposant d’un grand parking gratuit risque de ruiner l’attrait de votre bien.

Prêtez également attention à la réputation du quartier. Effectivement, il est préférable d’éviter les secteurs à fortes délinquances. Votre locataire risquerait de voir son véhicule endommagé. Hors, personne ne souhaite retrouver sa voiture ou son 2 roues abîmé. Par conséquent, vous aurez beaucoup de mal à trouver des occupants. Vous pourriez même vous retrouver coincé avec votre bien lors de sa revente, faute d’acquéreurs.

Le parking, un placement d’avenir ?

Permettant de garer voitures et 2 roues, l’avenir des places de parking est fortement lié à l’évolution de ce genre de véhicule. Or, ces derniers sont de plus en plus remis en cause. Tout d’abord, certaines villes comme Paris ou Pau sont parties en croisade contre ce mode de déplacement. Ces agglomérations réduisent notamment le nombre de stationnement public. Dans ce cadre, la menace peut aussi être analysée comme une opportunité. Effectivement, la réduction du parc de parkings municipaux entraîne une hausse de la demande de stationnement privé.

Bien que le développement des mobilités douces comme le vélo et la trottinette électrique se poursuivent, le prix des logements continuent eux aussi à croître inexorablement. Les tickets d’entrée du m² ne cessant d’augmenter, de plus en plus de personnes travaillant en ville s’installent en agglomération ou en campagne. Le trafic des voitures et 2 roues est donc encore loin d’avoir dit son dernier mot.