fbpx
Proprio.immo

Focus sur l’immobilier à Paris

Troisième ville la plus visitée au monde, Paris voit les prix de son immobilier grimper inexorablement. En effet, la démocratisation des plateformes de locations saisonnières ont grandement accéléré ce phénomène. Pourtant, il est encore possible d’y acquérir un bien à un prix relativement raisonnable. Nous vous proposons donc un tour d’horizon du marché parisien.

Profil de la population de Paris

En 2016, la population parisienne comptait 2 190 327 âmes. Contrairement à la plupart des grandes villes, Paris perd des résidents. Effectivement, l’évolution annuelle du nombre d’habitants est de -0,5. Centre d’affaire capital pour la France, la cité héberge beaucoup d’entreprises internationales. Par exemple, vous y trouverez Orange et L’Oréal.

Malgré sa réputation de ville des amoureux, le célibat est bien implanté à Paris. Les ménages d’une personne constitue 51,1% des foyers parisiens. À l’inverse, les familles monoparentales composent seulement 8,2% des maisonnées. Qui sait, vous trouverez peut-être l’amour entre deux bus de touristes américains.

Concernant le revenu moyen, le JDN estime ce dernier à 3 945 euros. Cela représente environs quatre cafés en terrasses. Comparée à la moyenne nationale, la rémunération parisienne est supérieure de 75%. Dans le cadre d’un investissement locatif, vous pourrez alors élevez vos loyers. Gardez toutefois en tête que le coût de la vie à Paris est lui aussi plus cher.

Location contre achat

À défaut de prix plus important, les propriétaires sont plus nombreux à Paris qu’à Lille. En effet, ils représentent 33,1% des habitants de la capitale. Cependant, les locataires restent majoritaires avec 61,9% des résidents. Un bailleur trouvera ainsi facilement des clients pour son bien.

À propos de la rentabilité, est-il préférable de louer ou d’acheter ? D’après MeilleursAgents, le prix au m² se négocie autour de 10 115 euros pour un appartement. Au niveau de la location, celle-ci se paie en moyenne 27,9 euros le m². Suite au calcul, nous déterminons qu’un bail est plus onéreux qu’un achat après 30 ans. Pour l’investissement, le rendement locatif atteint 3,3. Bien que faible, une acquisition parisienne constitue une transaction sûre. Les tarifs immobiliers ne s’effondreront pas dans le futur. Toutefois, vous comprenez maintenant pourquoi Paris est qualifiée de ville la plus romantique. Après un achat immobilier si couteux, vous vivrez d’amour et d’eau fraîche !

➔ A lire aussi : Focus sur l’immobilier : le Haut-Rhin

Appartement ou maison ?

Ville la plus peuplée de France, Paris à quasiment éliminer toutes les habitations individuelles de son marché. En effet, les maisons représentent seulement 0,9% des résidences. Au contraire, les appartements absorbent 96,8% de l’offre. Vous deviendrez alors l’un de ces hipsters parisiens avant même de vous en rendre compte.

Du côté de la surface, les T2 et T3 sont les biens les plus implantés. Cumulés, ces logements correspondent à 55,3% du marché. Au contraire, les T4 et plus s’accaparent à peine 21,8% de l’offre. En plus des prix élevés, le faible nombre de biens spacieux s’avère être une barrière à l’acquisition de ce type de résidence.

Pour trouver des maisons, vous devrez alors regarder du côté des villes périphériques. Saint-Ouen (5 246 euros le m²) et Aubervilliers (3 130 euros le m²) constituent des options intéressantes. Certains Parisiens déménagent même à Lille. Effectivement, les prix sont très attractifs et la cité se situe à 1 heure 30 de Paris.

Dans quels quartiers investir à Paris ?

Vous êtes aussi riche qu’un émir du Quatar et vous avez raté l’occasion d’acquérir le Paris Saint-Germain ? Pas de problème, le quartier des Invalides vous donnera l’occasion de dépenser des sommes astronomiques. Avec un ticket d’entrée moyen de 14 520 euros le m², cette zone du 7e arrondissement vous laissera admirer :

  • L’hôtel des Invalides.
  • Le musée de l’Armée.
  • Le tombeau de Napoléon Ier.
  • Le Palais Boubon.
  • Le pont Alexandre III

Si vos revenus sont plus modestes (à l’échelle parisienne évidemment), le quartier Saint Fargeau constitue l’un des meilleurs choix. Situé dans le 20e arrondissement, la zone propose des prix inférieurs de 20% à la moyenne parisienne (8 279 euros selon MeilleursAgents). Bien desservi par les transports en commun, le secteur dispose également de nombreux espaces verts.

L’immobilier neuf à Paris

Concernant l’immobilier neuf, le 13e arrondissement abrite plusieurs projets de constructions. Parmi ces derniers, le complexe Alguesens dispose de 296 lots. Du côté de la résidence Berlier, 50 logements sont proposés à la vente. Paris oblige, les tarifs s’avèrent très élevés. L’offre reste ainsi réservée à une clientèle aisée.

Afin de retrouver des prix plus raisonnable, vous n’aurez d’autres choix que de quitter la capitale au profit de villes périphériques. En effet, vous pouvez acquérir un T4 neuf à Aubervilliers moins cher qu’un studio parisien sorti de terre. En tant que famille, les cités voisines s’avèrent alors être de meilleures localisations.

💡 Paris, un bon investissement pour la location saisonnière ?
Hormis son attrait touristique habituelle, Paris risque de connaitre un afflux de visiteurs dans les prochaines années. En effet, la ville accueillera de nombreux évènements à notoriétés mondiales. Parmi ces derniers, nous pouvons notamment citer la Coupe du Monde de Rugby 2023 et les J-O 2024.

Ajouter un commentaire

Suivez-nous

Ne soyez pas timide, rejoignez nous !