Proprio.immo
Investir dans l'immobilier d'entreprise en 2022

4 raisons d’investir dans l’immobilier d’entreprise en 2022

Après presque deux années de crise sanitaire liée au COVID, un retour à la normale commence à se profiler en France. Concernant le marché des biens professionnels, celui-ci a été fortement marqué par cette période. En effet, les investissements ont baissé de 42% en 2020 et les prises de bail de 45% d’après les Echos. Tout comme la plupart des secteurs, la pierre B2B amorce toutefois une reprise. Dans ce cadre, nous vous proposons donc de découvrir 4 raisons d’investir dans l’immobilier d’entreprise en 2022.

Des baisses de prix significatives

Évidemment, investir dans l’immobilier d’entreprise en pleine crise sanitaire peut présenter plus de risques que lors d’une période normale. Cependant, cela permet aussi de profiter de prix réduits. Bien sûr, les baisses sont moins intéressantes qu’en 2020. Toutefois, il reste des bonnes affaires possibles. Ainsi, le spécialiste des biens professionnels Cushman & Wakefield relève toujours un volume d’investissement au premier semestre 2021 inférieur de 30% d’une année sur l’autre.

Concernant les villes, la situation est très hétérogène. Par exemple, Immomatin indique que le prix des bureaux à Paris intra-muros a continué d’augmenter. À l’inverse, les tarifs de plusieurs grandes villes de province ont baissé en un an. D’après Bureauxlocaux, les tarifs des bureaux ont diminué dans les cités suivantes :

  • Bordeaux (-1,7%).
  • Rennes (-6,7%).
  • Montpellier (-5,9%).

Outre les villes, l’évolution des prix diffère aussi fortement selon le type de biens. Ainsi, les entrepôts ont fait mieux que résister à la crise. Portée par le E-commerce qui n’a pas cessé son activité, les espaces de stockage ont vu leurs tarifs considérablement augmenter dans la plupart des régions. À titre d’illustration, leur valeur a gagné en moyenne 19,7% dans le département du Nord et 12% dans le Morbihan. À l’inverse, les locaux commerciaux et fonds de commerce ont connu de fortes diminutions de tarifs à cause des fermetures et restrictions.

💡 Des baisses de prix très hétérogènes
Bien entendu, les baisses de prix n’ont pas impacté tous les biens de la même manière. Ainsi, les locaux et fonds de commerce pour de la restauration ne disposant pas de terrasses ont vu leurs tarifs diminuer plus fortement que ceux ayant un accès à un espace extérieur. Si. vous désirez investir dans un local commercial, n’hésitez pas à consulter notre article dédié au sujet.

De nouvelles habitudes et opportunités

Hormis la baisse des prix de certains actifs, la crise sanitaire a également changer les habitudes dans le monde du travail. Ainsi, le télétravail s’est imposé et de nombreux employés des grandes villes en ont profiter pour déménager à la campagne ou dans des cités plus petites. Évidement, la fin du Covid devrait voir la plupart des salariés retourner dans les locaux des entreprises. Cependant, ces dernières sont désormais équipées pour du travail en “remote” et proposeront sûrement des adaptations.

Dans les faits, cet accès simplifié au télétravail pourrait entraîner deux phénomènes pour les bureaux à surveiller si vous désirez investir dans l’immobilier d’entreprise en 2022. La première opportunité serait un développement du coworking, grâce à de nombreux nouveaux télétravailleurs. En effet, beaucoup de français ne disposent pas forcément d’un lieu adapté chez eux pour travailler. De plus, le contact humain reste important. Pour un tel projet, n’hésitez pas à vous entourer d’un professionnel, comme le spécialiste des bureaux à Caen, Buildim.

La seconde opportunité est le potentiel développement du flex-office. Effectivement, les entreprises étant désormais équipées et organisées pour le télétravail, certaines envisagent de réduire le nombre de postes en présentiel. Les employés effectueraient alors un roulement entre travail au bureau et à la maison. En tant qu’investisseurs, cela signifie que vous pourriez diviser vos locaux en plus petites parts, afin de les louer à plusieurs sociétés. Vous l’aurez compris, nous vous invitons à garder un oeil sur l’évolution de la crise sanitaire et les habitudes de travail 😉

➔ A lire aussi : 5 moyens d’augmenter la rentabilité de ses bureaux partagés

Anticiper les changements sociétaux majeurs

Même si la crise sanitaire reste d’actualité, il existe aussi des opportunités pour investir dans l’immobilier d’entreprise en 2022 sans lien avec le Covid. Effectivement, les prochaines années verront de grands changements sociétaux. Tout d’abord, l’E-Commerce continue son essor. Acquérir un espace de stockage reste donc très intéressant, surtout dans les zones frontalières. Par exemple, appuyez-vous sur un professionnel local comme Rimbaud Immo si vous désirez acheter un entrepôt dans les Ardennes.

➔ En savoir plus : 5 raisons d’investir dans un entrepôt

Ensuite, la digitalisation est aussi l’un des grands changements actuels. De nos jours, de plus en plus d’objets sont connectés. En conséquence, la masse de données explosent et il est nécessaire de prévoir toujours plus d’espaces de stockage pour les accueillir. Nommés data-centers, ces lieux sont aussi des investissements d’avenir. Toutefois, les occasions d’investir en direct restent encore exceptionnelles pour les particuliers. Les besoins importants en financement pourraient changer ceci. De plus, l’arrivée de la 5G et le déploiement avancé de la fibre optique assure un avenir radieux à la Big-Data.

Finalement, le vieillissement de la population est également une source d’opportunité pour investir dans l’immobilier professionnel en 2022. Effectivement, la génération Baby-Boom arrive massivement à la retraite. Cet afflux de personnes-âgées va donc conduire à une forte demande en termes d’infrastructures dédiées, notamment en cliniques et en résidences sénior (ce que les anglos-saxons nomment la silver economy). Doté d’une rentabilité intéressante et d’une faible chance de ne pas trouver de locataire, ce type d’investissement est donc séduisant. En effet, Boursorama relève un taux de rendement de 4% net hors taxes pour un taux d’occupation de 90% dans le cadre d’une résidence services.

Des événements à dimensions mondiales

Moins pérenne, mais également très intéressants, les événements majeurs peuvent aussi être un bon moment pour lancer une activité. Cela tombe bien, la France va accueillir deux compétitions de premier ordre dans les trois prochaines années. Dans l’ordre chronologique, il s’agit de la Coupe du Monde de Rugby 2023. Outre Paris, certains matchs se dérouleront en tout dans 9 villes. Parmi celles-ci, vous trouverez notamment Lyon, Toulouse ou Saint-Étienne. Cette édition pourrait d’ailleurs battre le record d’affluence de la compétition avec des prévisions tablant sur 2,6 millions de billets vendus.

Évidement, l’autre événement majeur, ce sont les Jeux-Olympiques de 2024. Ici aussi, il s’agira d’une édition décentralisée avec 8 villes de province hôtes dont Lyon, Nantes et même Teahupo’o en Polynésie française. Grâce aux nombreuses disciplines présentes au programme, la période attirera assurément plusieurs millions de visiteurs.

Bien sûr, ce type d’événements possède un attrait limité pour un investisseur. Cependant, ils s’avèrent très intéressants pour lancer ou reprendre une entreprise dans l’une des villes concernées, notamment un bar, un hôtel ou un restaurant. En effet, cette période vous assure une importante clientèle potentielle au commencement de votre activité. Elle peut donc vous permettre de débuter plus facilement. Dans le cadre d’un tel projet, n’hésitez pas à vous entourer d’un professionnel, comme le cabinet Folliet, le spécialiste des fonds de commerce à Lyon.

Des solutions d’investissement plus accessibles

Au-delà des opportunités se présentant à vous, investir dans l’immobilier d’entreprise en 2022, c’est aussi pouvoir réaliser des investissements plus simplement. Évidement, la fameuse pierre-papier sous forme de SCPI est un indémodable. D’après Echos Investir, celle-ci bat actuellement tous ses records et possède un taux rendement moyen de 4,4%. En plus de sa rentabilité, ses deux autres atouts majeurs sont l’absence de gestion locative et des prix d’accès inférieur à ceux d’un achat immobilier en dur.

À ses côtés, le crowdfunding est aussi une forme d’investissement de plus en plus populaire. Nommé financement participatif en français, il permet de financer des programmes neufs avec d’autres inconnus, grâce à une plateforme faisant office d’intermédiaire. D’après Capital, le rendement moyen est de 5%. Comparé à la SCPI, le crowdfunding peut être plus risqué selon le projet. Cependant, le ticket d’entrée est inférieur (souvent 1 000€) et les démarches sont moins lourdes.

En tant que particulier, il est donc de plus en plus facile d’investir dans l’immobilier d’entreprise, que ce soit en termes de démarches ou de finances. Les français ayant beaucoup épargné pendant le Covid, cette tendance devrait se poursuivre et s’accélérer dans les prochaines années.

Ajouter un commentaire